Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 11:40
caramentran expiant ses fautes .

caramentran expiant ses fautes .

CARAMENTRAN : LE PERSONNAGE TRADITIONNEL DU CARNAVAL PROVENÇAL

Quelle est son origine ?

Le caramentran est une sorte d’épouvantail  grotesque habillé de vieux chiffons et d’habits périmés, d’où l’expression :

 « HABILLE COMME UN CARAMENTRAN »  QUI SIGNIFIE ÊTRE VÊTU D’UNE FAÇON RIDICULE .

A l'origine  " Carême entrant " , fêtes de mardi gras.

Traditionnellement les catholiques fêtent le jour de la fin du carnaval aux alentours de mi-février, le lendemain de Mardis gras. Lors de l’office, le curé asperge des cendres. Puis trace une croix sur chaque fidèle en lui disant de se convertir et de croire aux évangiles.

Le mercredi des Cendres, on fête dans beaucoup de villages provençaux, mais aussi dans les écoles le carnaval. Lors du défilé en costumes dans les rues du village on promène alors le caramentran  jusqu’au lieu de sa crémation, il est accusé de tous les problèmes du village. Mais avant de bruler, notre pantin a droit à un procès pas très équitable. Des habitants  l’accusent de tous les maux du village.

Il a tout de même droit à un avocat, mais celui-ci est très maladroit et ne lui trouve que des excuses ‘bidons’… la sentence… être brulé sur la place publique.

Le caramentran emmène avec ses cendres tous les maux et les problèmes du village

 

EXTRAIT D'UN ROMAN

– Attends ! Le meilleur arrive. Dès que l’on a passé le portillon, on voit deux gars au fond du jardin, mais quand je dis deux gars c’est plutôt deux clowns. Ils étaient habillés pareil. Leurs pantalons marron clair étaient retenus par des bretelles blanches. Ils avaient des vestes noires tellement courtes qu’on voyait le haut de leurs frocs et pour chapeauter le tout une casquette à carreaux. Pour s’habiller comme des caramentrans on peut difficilement faire mieux, non ?

Questionne Éric en se mettant à rire, pensant entrainer dans son hilarité ses deux collègues.

Mais les deux acolytes restent stoïques et il y a de quoi.

Partager cet article

Repost 0
publié par lucien lubrano
commenter cet article

commentaires